Vous êtes ici

Fiches conseil


Conseils pour les mères ou futures mères d'enfants "à risque" de devenir allergique

 


 

Identification du médecin prescripteur 
Identification du patient



 


Date de prescription :


Conseils pour les mères ou futures mères d'enfants "à risque" de devenir allergiques
(issus d’une famille d’allergique : père, mère, fratrie)

 

Les mesures qui suivent ne font pas toutes l'unanimité dans les milieux allergologiques mais les mamans les plus motivées peuvent utilement les suivre!

 

Mesures à prendre dès la grossesse et surtout au troisième trimestre :

  • Arrêter de fumer.
  • Prendre les mesures d'éviction des acariens (votre allergologue vous donnera une autre fiche d'explication).
  • Eviter l'usage de cosmétiques à base d'huile d'amande douce qui pourrait favoriser chez votre bébé l'apparition d'une allergie à l'arachide.

Mesures à prendre de la naissance jusqu'à l'âge de 5 mois :

  • Privilégier l'allaitement maternel exclusif jusqu'à l'âge de 4 à 6 mois et éviter les suppléments lactés.
  • Si l'allaitement maternel n'est pas possible, n'est pas souhaité ou ne peut être poursuivi 5 mois, il faudra choisir un lait "premier âge hypoallergénique" (HA).

A partir de l'âge de 5 mois, la diversification alimentaire doit être lente et progressiveet les aliments doivent être introduits un à un à quelques jours d'intervalle :

  • Choisir un lait deuxième âge ("lait de suite") sans vanille ni vanilline et, idéalement, enrichi au bifidus.
  • Une semaine après l'introduction de ce lait "2ème âge", vous pourrez commencer la diversification par l'introduction de légumes au repas de midi. Les légumes de choix sont : haricots verts, courgettes, navets, courges ou potiron, pommes de terre, brocolis et carottes. Il est préférable de choisir des légumes issus de l'agriculture biologique (surtout les carottes) car ils sont produits sans engrais et contiennent de ce fait moins de nitrates, ou en petits pots (leur surveillance par rapport au contenu en nitrates est plus réglementée). Les épinards et betteraves sont déconseillés à cet âge car naturellement riches en nitrates. Durant le 5ème mois, on n'ajoutera pas de sel ni épices.
  • Deux semaines après, vous pouvez introduire des fruits au repas de 16h. Les fruits de choix sont : banane, pomme, poire, abricot, orange pressée, cerise et groseille. Les prunes sont déconseillées car elles peuvent provoquer des diarrhées ainsi que les pêches. La banane est le seul fruit exotique à utiliser ; alors qu'elle peut provoquer des allergies et un peu de constipation, elle est malheureusement incontournable pour épaissir ou "adoucir l'acidité’’ de certains autres fruits.
  • Si le biberon de 20h n'est pas suffisant pour la nuit et que l'enfant se réveille, on peut y ajouter de la farine sans gluten.

Durant les sixième, septième et huitième mois :

  • La farine sans gluten sera ajoutée aux biberons du soir et du matin.
  • Une cuillerée à café d'huile sera ajoutée à la purée de légumes de midi. Les huiles de choix sont : huile d'olive, de maïs ou de tournesol.
  • Une petite quantité de viande de poulet ou de dinde (15 à 20g) cuite à la vapeur ou à l'eau et hachée sera ajoutée à la purée de légumes de midi.
  • Des biscuits sans gluten peuvent être proposés à l'enfant, ainsi que des petits pots de fromage blanc aux fruits pour nourrissons, en complément de la purée de légumes ou de la compote de fruits.

Du neuvième mois à un an :

  • Des farines et biscuits contenant du gluten pourront être utilisés ; les farines aromatisées à la vanille ou vanilline doivent être évitées mais on peut essayer celles au cacao ou au miel.
  • Les viandes de bœuf, de veau et de porc seront successivement introduites (quantité 20 à 30g par jour).
  • D'autres légumes peuvent être essayés : laitues cuites, épinards, aubergines, les autres choux et les tomates (avec modération pour éviter des problèmes de transit).
  • L'enfant peut manger du pain blanc.
  • L’œuf de poule peut être introduit dans l'alimentation, d'abord le jaune seul, et 2 semaines après, le blanc.
  • Le poisson pourra être introduit dans l'alimentation de l'enfant ainsi que l'huile de soja.
  • Les fruits à coque et notamment l’arachide (à condition de ne pas les donner entiers du fait du risque de fausses routes) peuvent être introduits dans la première année).

A partir de l'âge d'un an :

  • Vous utiliserez un lait "de croissance", l'enfant doit continuer à boire pendant sa deuxième année au moins 1/2 litre de lait par jour.

A partir de l'âge de 2 ans :

  • L'enfant pourra consommer occasionnellement : raisin, kiwi et crustacés.

 


Signature du médecin

 

 

 

©Demoly P., Portales-Casamar S. eAllergologie, 2016