Vous êtes ici

Immunologie et génétique


 

Présentation de l'antigène par les mastocytes

• Trois conditions sont nécessaires pour qu’une cellule puisse présenter un antigène :

=> la capture et l’internalisation de cet antigène,
=> sa dégradation en peptides dans le compartiment intracellulaire,
=> la présentation de ces peptides aux lymphocytes T par l’intermédiaire de molécules du complexe majeur d’histocompatibilité (notamment molécules HLA-DR).

• Parmi les marqueurs que le mastocyte exprime à sa surface, sont retrouvés des molécules HLA de classe II, fonctionnelles, les CD23 et CD32 (respectivement récepteurs de faible affinité pour les IgE et les IgG), permettant la capture des antigènes. L’apprêtement de l’antigène par le mastocyte a été démontré, mais le compartiment intra-cytoplasmique où se déroule la dégradation peptidique n’est pas encore identifié.

• Quatre cytokines modulent particulièrement la capacité du mastocyte à présenter l’antigène :

=> l’IL3, cytokine responsable de la croissance des mastocytes, a un effet inhibiteur sur l’expression des molécules HLA de classe II ;
=> l’IFNγ et l’IL4 ont un effet inducteur sur l’expression des molécules HLA de classe II ;
=> l’IL4 et le GM-CSF associés, induisent et amplifient la présentation de l’antigène ;
=> par contre l’IFNγ inhibe l’effet inducteur de présentation de l’IL4 associée au GM-CSF.