Vous êtes ici

Immunologie et génétique


 

Hétérogénéité cytologique des polynucléaires éosinophiles

 Hétérogénéité des PNE (Bousquet, 1990)

• Les PNE sont des cellules de 9 à 12 µ de diamètre avec un noyau bilobé habituellement excentré.

• Son cytoplasme contient de très nombreux granules (environ 200), acidophiles, contenant différents médiateurs (MBP, EPO, ECP, EDN) qui seront libérés lors de l’activation de la cellule.

• A la face interne de la membrane plasmique est localisée la lysophospholipase qui est la protéine formant les cristaux de Charcot - Leyden.

• Les PNE présentent une hétérogénéité dans leur densité et on trouve :
=> des éosinophiles normodenses, présents chez les sujets normaux ou ayant une hyperéosinophilie modérée ;
=> des éosinophiles hypodenses surtout retrouvés dans la circulation sanguine, mais aussi dans les tissus, lors des grandes hyperéosinophilies et chez l’asthmatique.

• Cette hypodensité, témoin de l’activation cellulaire, a plusieurs origines :
=> hypogranulations,
=> diminution de taille des granules,
=> nombre accru de corps lipidiques…