Vous êtes ici

Immunologie et génétique


 

Migration des éosinophiles

• Lors de leur passage du sang vers la lumière bronchique, pour adhérer aux cellules endothéliales puis traverser la paroi vasculaire et la paroi bronchique et ainsi arriver sur le site de l’inflammation (allergique ou non), les éosinophiles ont recours à différentes molécules d’adhérence [L-sélectine (ou ELAM1) et sLex (ou facteur de Lewis), Mac-1/LFA-1 et ICAM-1, VLA-4 et VCAM1].

• Ces molécules d’adhérence peuvent induire une activation ou une pré-activation de ces cellules. Ainsi, l’interaction entre la fibronectine et VLA-4 induit la sécrétion de LTC4 et de médiateurs granulaires comme l’ECP et l’EPO.


Les différentes étapes du recrutement des éosinophiles